Menu

Réforme des collèges, une terrible erreur

reforme-college

La réforme des collèges dont l’idée est sortie en 2013 prendra effet en 2016. Certains sont pour, d’autres sont contre. Ce sont surtout les enseignants qui se sentent impliqués dans cette réforme que beaucoup jugent inutile. Il est vrai que l’éducation française a connu une faille depuis bien des années avec une baisse constante du niveau des élèves. Pourtant, une refonte au niveau du collège n’est pas la solution idéale. À noter que le collège n’est pas le maillon faible de l’éducation. La base doit être renforcée dès le primaire. Le perfectionnement pour sa part doit se faire au lycée. Au collège, les enfants doivent prendre le temps de survivre à une transition scolaire.

Pourquoi autant de polémique sur l’apprentissage des langues ?

réforme collègeLa ministre de l’Éducation Najat Vallaud-Belkacem estime que le fonctionnement à deux vitesses remettra sur les rails le niveau scolaire des enfants français. Ce qui n’est pas vraiment apprécié de certains parents et enseignants. L’accélération de la vitesse peut même nuire à la capacité d’assimilation des enfants. Pour eux, il est quasiment inutile de passer à double vitesse. Il vaut mieux trouver d’autres moyens pour motiver et améliorer l’apprentissage en classe comme en extra-muros.

La France accorde beaucoup d’importance à la langue allemande, sa voisine géographique. Ainsi, l’apprentissage de l’Allemand va être avancé en 5ème. Toutefois, les élèves à l’âge de 12 ans environ ont déjà du mal à maîtriser les principes de la langue française. Devoir maitriser une autre langue, d’ailleurs complexe, à cet âge ne sera pas bénéfique. Bien des Français parlent la langue française sans maitriser les bases fondamentales. Déjà au primaire, les élèves doivent choisir une deuxième langue.

Si ce n’est pas l’anglais, ils devront apprendre celui-ci dès la 6ème. Ainsi, la ministre pense augmenter le nombre d’enseignants en allemand. Ceux-ci seront 515 contre 200 en 2010. Il y aura même un délégué ministériel dédié à la promotion de l’allemand. Les langues anciennes seront également valorisées, dont le latin et le grec. Langues et cultures de l’Antiquité seront abordées massivement au collège. Toutefois, il ne s’agit pas d’une base vitale pour l’éducation. Ce sera plutôt favorable en spécialisation, disons à l’université. Désormais, le latin est enseigné à partir de la 5ème et le grec à partir de la 3ème.

L’histoire : également un centre de polémique

La matière d’histoire est également touchée par la polémique. Il s’agit de bouleverser l’ordre de la chronologie que l’équipe ministérielle juge en désordre. L’enseignement laïc des faits religieux, l’enseignement du judaïsme et du christianisme commenceront en 6ème. L’islam et la chrétienté médiévale viendront en 5ème et la société des Lumières en 4ème avec l’esclavage, les génocides, la colonisation et la décolonisation. Il faut dire que c’est un programme bien chargé pour des enfants de si jeune âge. Puis, il ne s’agit pas seulement de programme, mais d’un montage de culture un peu brusque.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *