Comment se débarrasser de l’amiante en France ?

Les déchets dangereux représentent 2% de l’ensemble des déchets produits par le secteur de la construction en France, soit près de 800.000 tonnes par an. Voyons quels sont les principaux déchets inclus dans ces 2% en mettant l’accent sur les déchets d’amiante et leurs débouchés.

Quels sont les principaux déchets dangereux ?

Les déchets dangereux ont une valeur relativement faible (2% de tous les déchets) mais leur collecte et leur traitement sont compliqués, appelez-nous au 01 84 80 37 74 pour recevoir un devis gratuitement ou remplissez notre formulaire de demande directement pour être contacté.

A lire également : Comment se porte le marché immobilier à Villeneuve-d'Ascq ?

Pour vous donner un exemple de prix, nous sommes moins de 200€ excl. TVA pour moins de 100 kilos (Certificat de destruction inclus)

Dernières opérations effectuées sortie :

Lire également : Quel type de logement se loue le mieux à Nantes ?

  • Une colonne extérieure de 9 mètres (3 étages) : 611€ HT
  • Une évacuation du toit de 725 m2 (plus de 14 tonnes) : 3 450€ HT
  • Un grand sac de déchets d’amiante (lié) : 310€ HT

Ces déchets comprennent les pots de peinture, les aérosols, les batteries, le néon, les produits chimiques, l’amiante, le bois traité (classe C), les métaux lourds, les cartouches, le goudron, les terres polluées ou les batteries… Si vous voulez en savoir plus sur la liste des déchets dangereux !

Les principales destinations de ces déchets quittant le chantier sont aussi nombreuses que la nature même de ces déchets.

Nous nous laissons trouver de cette façon :

  • Livraison à un collecteur ou fournisseur pour 36%.
  • Plateformes de prétraitement, déchets professionnels, triage, transit ou groupement plate-forme à 15%.
  • Stockage dans ISDD (déchets dangereux Installation de stockage) pour 26%.
  • Entreposage dans le RNISD (une installation de stockage de déchets non dangereux) à 15 %.
  • Recyclage et recyclage des matériaux pour 8%.

Focus sur les déchets d’amiante

Les déchets d’amiante ont des réglementations spécifiques. Il y a deux sortes d’entre eux :

  • Déchets d’amiante gratuits (non intégrés), déchets de matériaux friables, seuls ou mixtes, déchets de matériaux et d’équipements (bâches, films, outils, chiffons, sacs aspirateurs, EPI, chiffons…), poussière ou débris contaminés par l’amiante.

Ces déchets doivent être emballés directement sur place dans un premier sac imperméable qui sera mis dans un autre toujours sac scellé avec l’étiquette d’amiante dessus .

Chaque sac doit être étiqueté et accompagné d’un BSDA (Feuille de suivi des déchets d’amiante) pour la traçabilité des produits, ces feuillets doivent être conservés 3 ans pour les transporteurs, 5 ans pour les autres cas. Cette terre libre de déchets d’amiante et d’amiante doit être récupérée dans la ISDD (Waste Storage Facility Dangerous) ou dans une unité de vitrification. Il peut également être éliminé dans une installation d’inertage, comme un four à torche à plasma.

  • Lié aux déchets d’amiante (s’intègre), lorsque l’amiante est liée à un support inerte (plastique, ciment, revêtement routier…)

Comme pour les déchets d’amiante libres, l’emballage de ces déchets doit être fermé et scellé, avec étiquette. Ils peuvent être éliminés dans les ISDSI si leur intégrité ne peut être préservée ou le RNSI avec des cellules spécifiques si leur intégrité est préservée. Ces déchets doivent également toujours être accompagnés d’un déchet d’amiante bordereau de suivi.

Avant toutes les manipulations nécessaires, nous aimerions préciser que l’amiante, en règle générale, se détériore naturellement et libère des particules fines particulièrement volatiles. Ces derniers pénètrent ainsi dans les voies respiratoires et provoquent des maladies graves (souvent cancérigènes) . Il est donc essentiel de porter des masques et des gants appropriés lors de ces manipulations.

Reconnaitre les déchets d’amiante dangereux

Avant de vous rendre aux déchets pour les déchets d’amiante, assurez-vous d’éviter les erreurs souvent commises lorsque vous arrivez à ces installations et risquez de ne pas pouvoir y déposer vos déchets :

  • Prenez rendez-vous, souvent il est nécessaire ou obligatoire, surtout quand vous arrivez avec des quantités de plusieurs centaines de kilogrammes
  • mentions au titre de l’ADR Les (Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route) doivent être présent. En savoir plus sur ADR.
  • Une copie du CCP jointe à la livraison  : Obtenir un certificat d’acceptation préalable de la société de traitement.
  • Conformité de l’emballage avec le CAP
  • Le BSDA original (Asbestos Waste Monitoring Slip) entièrement rempli avec les signatures des 3 acteurs : Propriétaire, Entreprises de construction, Transporteur

Nous vous conseillons également de vous informer à l’avance de votre consommation car certaines usines à déchets prennent des frais fixes lors de l’ingestion volontaire d’amiante.

La solution pour vos déchets de site Ecodrop.net travaille avec plusieurs usines de déchets professionnelles en Ile de France, certifiées selon les normes ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement). Nous les mettons en contact avec les artisans du bâtiment avec des prix pré-négociés, des informations sur les déchets acceptées ou refusées, ainsi que leurs coordonnées et horaires d’ouverture.

Catégories de l'article :
Immobilier