close

immo

Assurance scolaire ou assurance habitation ?

Sans-titre-1-4

L’ assurance étudiant ou scolaire est-elle obligatoire pour les étudiants de l’enseignement supérieur ?

Assurance qui étudie les personnes d’âge scolaire comme BTS, universités, classes préparatoires…

L’ assurance scolaire simple ou spécifique à l’étudiant offre une couverture pendant les études. Cette assurance permet à l’étudiant d’être couvert par des stages.

L’ assurance étudiant couvre :

Responsabilité civile, prise en charge des conséquences (matérielles ou immatérielles) des dommages causés par l’étudiant.

La garantie individuelle de préjudice couvre les blessures corporelles subies par l’élève. Il n’est pas obligatoire d’identifier un gestionnaire ou que l’étudiant soit responsable de lui-même.

Au-delà de ces garanties de base, les étudiants pourront s’inscrire à d’autres options afin d’étendre les garanties de leur assurance scolaire. Par exemple : assistance en cas de maladie ou de blessure, rapatriement pendant un voyage.

L’ assurance étudiant est-elle obligatoire ?

L’ assurance étudiant n’est pas obligatoire. Comme toute assurance scolaire, c’est une assurance facultative ! Cependant, il est obligatoire pour l’enfant d’avoir une assurance responsabilité civile.

L’ école de l’élève peut demander une assurance scolaire pour valider son inscription. Il est obligatoire pour les stages ou les voyages scolaires.

Mais l’assurance responsabilité ne couvre que les dommages causés à des tiers !

Existe-t-il d’autres solutions de rechange à l’assurance étudiant ?

Il y a des alternatives à se couvrir sans avoir à souscrire une assurance scolaire étudiante.

Les contrats de logement et de biens à risque couvrent la responsabilité civile des personnes mentionnées dans le contrat.

Vous pouvez opter pour une garantie sur la vie accidentelle (ATM) ou un incident individuel. Dans ce cas, l’assurance scolaire des étudiants n’est plus utile.

Par ailleurs, presque tous les assureurs résidentiels offrent une assurance scolaire facultative, qui doit être liée au contrat de logement. L’avantage est que le retrait, vous serez en mesure de bénéficier d’une assurance scolaire beaucoup moins chère.

Qu’ est-ce que l’affiliation à la sécurité sociale des étudiants ?

Depuis le début de l’année scolaire 2018, les étudiants inscrits pour la première fois dans un établissement d’enseignement supérieur ne modifient pas leur régime d’assurance maladie obligatoire. Les inscrits à une hypothèque étudiante le maintiennent pour l’année 2018-2019.

Dans les deux cas, le processus annuel d’adhésion n’est plus nécessaire et la contribution est supprimée.

Les étudiants devaient payer une contribution de 217 euros chaque année pour leur affiliation à la sécurité des étudiants.

La nouvelle cotisation comporte une montant égal à 90€. Cette contribution permet d’ « encourager l’accueil et le soutien social, sanitaire, culturel et sportif des étudiants ». La contribution servira également à « renforcer les activités de prévention et d’éducation sanitaire menées à l’intention des élèves.

Exemption de contribution

Cependant, certaines personnes ne paieront pas cette contribution comme :

  • boursiers du CROUS,
  • les étudiants bénéficiant du statut de réfugié, les étudiants bénéficiant de la protection subsidiaire
  • inscrits comme demandeurs d’asile.
  • Les

Dans le cadre de cette nouvelle mesure, les étudiants restent affiliés au régime parental de sécurité sociale. Il n’y a pas d’autres mesures à prendre au début de l’année scolaire.

Les élèves en commun ne disparaîtront pas, car ils continueront d’offrir des offres complémentaires de santé. Il sera possible de les trouver avec des actions préventives sur le campus.

Les apprentis relèvent du régime général de la sécurité sociale, par conséquent, ils ne sont pas affectés. Il jouit de la même protection sociale qu’un salarié.

Les stagiaires sont préoccupés par cette situation, car il reste affilié à la sécurité sociale des étudiants. Selon le montant de leur gratification, tout le monde n’aura pas les mêmes garanties.

Si le montant du bonus est inférieur à 577,5€, ils recevront une compensation pour frais de santé. Cependant, ils n’auront pas d’allocation journalière.

Si le montant du bonus est supérieur à 577,5€, ils peuvent être remboursés pour leurs frais de santé. Ils auront également droit à des indemnités journalières en cas d’arrêt de travail.

Quelle sera la nouveauté dès le début de l’année scolaire 2019 ?

Le régime de sécurité sociale des étudiants disparaîtra le 31 août 2019.

Tous les étudiants précédemment connectés à un étudiant conjoint sont automatiquement connectés au CPAM de leur lieu de résidence. Les élèves en commun poursuivront leurs activités de prévention de la santé et continueront d’offrir une santé complémentaire spécialement adaptée aux élèves.

En résumé :

  • Obligation d’avoir une garantie pour couvrir la responsabilité
  • Pas besoin d’adhérer à la sécurité sociale des étudiants
  • l’ ancienne cotisation de 217€ n’existe plus
  • La réévaluation a un montant de 90€ pour chaque rentrée scolaire.
  • Le régime de sécurité sociale des étudiants est supprimé depuis le début de l’année scolaire 2019

N’ oubliez pas que vous avez la possibilité de recevoir des questionnaires d’évaluation en appuyant sur le bouton ci-dessous.

Obtenir des quiz Pour être informé de la publication de nouveaux articles, vous pouvez enregistrer votre adresse e-mail requise.

lire plus

Comment résilier un contrat d’assurance habitation Macif ?

comment-resilier-assurance9

Vous constaterez que votre contrat d’assurance coûtera trop cher, ce qui ne vous convient plus. Il est également possible qu’ils aient emménagé ou vendu. Que se passe-t-il sur votre police d’assurance ? Y a-t-il un droit de résilier un contrat d’assurance auto MACIF dès que nous le voulons ? La nouvelle loi sur la consommation moyenne clarifie la résiliation des contrats d’assurance. Nous vous dirons ce qu’il faut faire pour résilier le contrat d’assurance auto MACIF et dans quel délai. Vous trouverez tous les cas possibles de résiliation en fonction de votre situation, de l’ancienneté du contrat ou selon la loi.

Est-il possible de résilier un contrat d’assurance auto MACIF ?

Bien sûr, vous serez en mesure de résilier un contrat d’assurance auto MACIF. Cependant, il existe des conditions pour une telle résiliation. Vous ne pouvez résilier un contrat d’assurance auto MACIF à tout moment et de quelque façon que ce soit. EST possible de respecter les délais ou correspondre à des cas particuliers qui vous permettent de résilier le contrat d’assurance.

Il sera nécessaire de discerner le cas où le contrat a moins d’un an ou plus d’un an d’ancienneté. Dans le cas où le contrat a moins d’un an, seules certaines situations vous permettent de vous retirer. Si votre assurance a plus d’un an, la loi Hamon vous permet de résilier votre contrat d’assurance à tout moment et sans frais ni pénalités .

Toute demande de retrait doit être faite par des moyens enregistrés avec un avis de réception. La résolution prend effet un mois après réception de la lettre. Les remboursements des montants excédentaires seront effectués, dans la possibilité que la résiliation respecte les conditions de la police d’assurance.

Ce que vous devez faire pour mettre fin à votre police de l’assurance auto MACIF ?

Dans cette partie, nous décrirons en détail les différentes possibilités qui s’offrent à vous pour avoir la possibilité de résilier le contrat d’assurance automobile MACIF.

Mettre fin à un contrat d’assurance auto MACIF acheté il y a plus d’un an

La Loi Hamon ou la Loi sur la consommation permet aux souscripteurs de souscrire une assurance à tout moment. Cependant, vous devrez avoir le contrat pour avoir au moins un an d’ancienneté.

Pour les contrats obligatoires (automobile, logement pour les locataires et les propriétaires dans un immeuble d’appartements), vous n’aurez aucune procédure à effectuer. Vous devrez contacter le nouvel assureur pour résilier votre ancien contrat.

Pour les contrats non obligatoires (logement pour les propriétaires), il est nécessaire d’envoyer une lettre recommandée avec avis de réception. La résiliation est prise en compte un mois après la date de réception du courrier.

Téléchargez notre modèle de lettre d’annulation pour un contrat d’assurance auto MACIF

Résiliation à l’expiration du contrat d’assurance automobile MACIF

Contrat annuel

Toute assurance renouvelée annuellement pourrait être révoquée avant la date anniversaire. La date de signature du premier contrat sera la date de l’anniversaire. En vertu de la loi, vous avez le droit de vous retirer de votre assurance après un an de souscription. Dans ce cas, vous devrez envoyer une lettre recommandée avec avis de réception, au moins deux mois avant la date anniversaire du contrat d’assurance automobile MACIF. Par exemple, si le contrat est renouvelé le 31 août, cette lettre doit être envoyée au plus tard le 31 juin.

Contrat d’assurance automobile MACIF avec renouvellement tacite

Vous aurez le droit de vous opposer au renouvellement tacite de votre contrat d’assurance. Pour ce faire, vous aurez 20 jours, après avoir reçu votre nouveau programme, pour envoyer une lettre recommandée à votre assureur.

Comment se terminer pour le changement de situation personnelle

Tout changement de situation personnelle peut vous permettre de résilier votre police d’assurance auto MACIF. Les modifications correspondent à :

  • Changement de profession
  • Retirée résiliation de l’activité professionnelle
  • Changement de régime ou d’état matrimonial
  • Changement de logement : découvrez nos articles sur la résiliation de l’assurance auto (auto, moto, scooter, camping-car) lors d’un déménagement ou même de l’assurance habitation après un déménagement

Cependant, il y a une clause à ces résiliation. Vous ne pouvez pas résilier votre police d’assurance auto MACIF, uniquement si le changement de situation affecte le risque couvert par la compagnie d’assurance. Par exemple, la compagnie d’assurance veut augmenter les prix après le changement ou ne veut pas baisser son prix alors que le risque sera plus faible.

Vous aurez alors le droit de vous rétracter de votre contrat. À cette fin, vous devrez envoyer une lettre recommandée avec avis de réception dans les 3 mois suivant le changement de situation. Vous serez remboursé le montant payé en trop.

Mettre fin au contrat d’assurance auto MACIF sans se souvenir de l’expiration

La police d’assurance auto MACIF doit vous rappeler la date d’expiration par la poste, au plus tard 15 jours avant. Dans le cas où aucun avis d’expiration n’a été envoyé, vous aurez le droit de vous retirer de la police d’assurance en envoyant une lettre recommandée avec avis de réception. La résolution prend effet le lendemain de l’envoi de la lettre.

Augmentation des tarifs et résiliation du contrat d’assurance auto MACIF

Si votre assureur augmente ces taux, vous aurez le droit de vous rétracter du contrat.

Terminer le contrat d’assurance auto MACIF à vendre

Vous pouvez demander la résiliation de votre contrat d’assurance auto MACIF lors d’une vente. Vous devrez essayer cette vente avec un certificat de vente. Habituellement, vous aurez 10 jours de préavis après l’assurance.

Si vous voulez plus de tutoriels sur votre assurance auto MACIF, vous pouvez parcourir les autres pages de la catégorie:AutomacIF.

lire plus

Quelle assurance habitation quand on a été résilié ?

11435608

De nombreux souscripteurs ne comprennent pas les textes mentionnés par les assureurs en cas de cotisations impayées et qui régissent la « vie » du contrat d’assurance habitation en France. En cas de défaut de paiement, et les textes sont clairs à ce sujet, le preneur d’assurance reste responsable de ses cotisations d’assurance, perdant le bénéfice de ce dernier. Essayez de clarifier le processus menant à des délais impayés pour la suspension et la résiliation du contrat. Et essayez de mesurer les conséquences pour l’assuré.

L’article L113-3 du Code des assurances régit le paiement des contrats d’assurance (risques d’incendie, accidents et divers) contrats d’assurance pour particuliers. Quels sont les contrats en cause :

  • Tous les contrats d’assurance « non-vie »
  • C’ est toute l’assurance annuelle avec renouvellement tacite, qui est automatiquement renouvelé chaque année, avec réservation de réclamation par l’une des parties en fonction de la nature du contrat (à l’expiration annuelle ou pour un motif prévu dans le contrat, par exemple départ à l’étranger…)
  • Assurance souscrite par des particuliers : santé complémentaire, propriété, voiture, moto, scooter…

Ce que dit le code d’assurance à ce sujet :

En l’absence de paiement d’une prime, ou d’une partie d’une prime, dans les dix jours suivant l’expiration et quel que soit le droit de l’assureur de poursuivre l’exécution du contrat devant le tribunal, la Garantie ne peut être suspendue que 30 jours après l’établissement dans un préavis tardif de l’assuré. En cas de fractionnement de la prime annuelle, la suspension de la garantie, en cas de non-paiement d’une des fractions de prime, prend effet jusqu’à l’expiration de la période annuelle en question. La prime ou fraction de la prime est transférable dans tous les cas, sous réserve de notification de l’assuré.

Le assureur a le droit de se rétracter du contrat dix jours après l’expiration du délai de trente jours (ci-dessus) mentionné…

Le contrat non résilié reprend pour l’avenir, à midi le lendemain du jour où l’assureur ou l’agent désigné par lui a été payé à cet effet, la prime d’arriéré ou, en cas de fractionnement de la prime annuelle, les fractions de primes établies tardivement et les pendant la période de suspension et, le cas échéant, les frais de poursuite et de recouvrement.

Ce qu’il faut comprendre :

— Le contrat est établi pour une période annuelle et est renouvelé avec renouvellement tacite, par périodes successives d’un an, à partir de la date d’expiration primaire jusqu’à cette même date un an plus tard (la date effective du contrat n’est pas nécessairement la date d’expiration principale

) — La prime d’assurance est fixée annuellement, le paiement mensuel de la prime est seulement le résultat d’un accord entre l’assureur et l’assuré

— En cas de prime impayée totalement ou partiellement, l’assureur a le droit de réclamer la totalité de la cotisation restante jusqu’à la prochaine échéance. Cette prime devient payable immédiatement.

— Certains assureurs acceptent l’ajustement partiel de l’impayé, en encaissant la partie de la prime correspondant à la période impayée, et reprennent le débit automatique des cotisations ou le retrait (avis de cotisation de dette envoyé tous les 3 mois ou tous les 6 mois à l’assuré). D’autres réclameront la prime complète dès le premier incident de paiement et n’accepteront plus de frais mensuels à la suite d’un incident de paiement. Il convient de noter que le paiement fractionné du délai est à la discrétion de l’assureur.

— L’assureur a également le droit d’ajouter des frais supplémentaires à la facture en cas de paiement impayé.

La réintégration du contrat a lieu le lendemain du jour où l’assureur a encaissé les arriérés dus . Attention : à condition que le contrat ne soit pas résilié et que l’assureur a effectivement encaissé la transaction !

Ce qui se passe concrètement pour l’assuré d’un contrat de logement à des risques multiples :

  1. Une charge automatique est rejetée, par exemple en raison d’une provision insuffisante sur le compte : certains assureurs ne représenteront pas de prélèvement et l’assuré sera immédiatement impayé  ; d’autres le représenteront plus tard dans le même mois ; d’autres doubleront (pour deux échéances) le mois suivant…
  2. Si le règlement n’est pas honoré, l’assureur envoie enregistré (attention : dans recommandé simple, pas en reconnaissance !) un paiement tardif à l’assuré, l’informant qu’en l’absence de paiement du montant indiqué, sa garantie sera suspendue trente jours plus tard
  3. 30 jours plus tard, l’appartement ou la maison n’est plus assuré (suspension des garanties ). En cas de perte, l’assureur refusera d’accorder les garanties contractées et prévues dans le contrat. Mais attention : le contrat est toujours en cours !
  4. 10 jours plus tard (soit 40 jours au total après l’envoi de la constitution en retard, le plus tôt possible), l’assureur met fin au contrat .
  5. L’ assuré reste responsable de la prime restante jusqu’à la durée principale du contrat.
  6. L’ annulation pour non-paiement des primes est déclarée par l’assureur.
  7. L’ assuré devra payer la totalité de la cotisation, plus les frais, il doitrassurer ailleurs.

Quelques questions fréquemment posées… et tente de répondre :

J’ ai eu un seul incident de paiement et mon assureur refuse de continuer avec le prélèvement mensuel, Avez-vous le droit ? Oui, il a le droit de le faire. Mon assureur m’a dit au téléphone qu’il n’y avait aucun problème pour moi à m’installer à plusieurs reprises. Cependant, j’apprends que mon contrat a déjà été résilié depuis 2 mois. Ai-je un remède ? Clairement pas ! Si vous n’avez pas payé vos arriérés (le montant requis par l’assureur) dans le délai imparti, le contrat sera résilié de plein droit. Est-il normal qu’on me demande de payer pour une période de x mois tout en me disant que je ne suis plus assuré ? Hélas, oui ! Le texte est clair : « … la prime est transférable dans tous les cas, après l’établissement dans un préavis tardif de l’assuré… », c’est-à-dire que le impayé doit être régularisé dans tous les cas, même si la propriété n’est plus assurée. J’ai demandé un certificat d’assurance et je suis refusé parce que mon contrat est obsolète paiement, est-ce normal ? Oui, Le défaut de payer les primes empêche la délivrance du certificat d’assurance ! Vous devrez régler votre dette avant de l’avoir.

Ce que vous voudrez peut-être : que l’obligation de l’assureur d’informer soit renforcée ! En effet, alors que certains informent correctement leurs clients, d’autres, d’autre part, ne fournissent qu’un service minimal : envoyer un simple recommandé à leurs assurés, avec mention de l’article Code d’assurance… et une information inexacte mentionnant « résiliation, « suspension des garanties » et »résiliation » avec un nombre de jours légèrement opaque… Beaucoup de personnes assurées ne comprennent pas vraiment le processus et c’est dommageable.

Article L 113-3 du code des assurances : Le lien vers le texte

Et, plus généralement, tous les articles traitant de l’assurance habitation

N’hésitez pas à nous demander votre

devis d’assurance habitation ( Annepellaz)

lire plus