Quelles sont les tâches du loueur de meublé ?

Vous souhaitez devenir loueur d’un bien immobilier meublé ? Sachez que pour se lancer dans cette activité, il est nécessaire de mettre en place certaines choses indispensables pour que tous se passent au mieux dans cette location meublée. Voyons ensemble les différentes démarches à mettre en œuvre pour proposer votre bien immobilier meublé à un locataire.

Déclarer l’activité de location meublée pour le logement

Pour commencer, sachez qu’il est possible de se simplifier l’investissement d’un bien immobilier en passant par la LMNP : location meublée non professionnelle. Avant tout de choses, après l’acquisition du bien immobilier et lorsque vous faites signer un bail par un locataire, il est nécessaire d’immatriculer votre logement comme lors de la création d’une entreprise. Pour ce faire, il faut remplir le formulaire P0i et le transmettre au greffe du tribunal de commerce.

A lire également : Comment choisir une résidence étudiante ?

Ainsi, en faisant cette démarche dans les deux semaines qui suivent la signature du bail du logement meublé, vous recevrez un numéro de SIRET. Cela vous permettra, de cette façon, de convenablement déclarer l’activité du bien immobilier meublé en location.

Dans cette déclaration, il est nécessaire de choisir un régime fiscal. Par conséquent, pour une location meublée, vous allez devoir choisir entre un régime micro BIC ou un régime réel. 

A lire également : Quelles sont les conséquences de la mise en jeu de la caution par la banque ?

Le régime micro BIC se décide en fonction de votre recette. Pour choisir ce régime fiscal, les recettes ne doivent pas être supérieures à 72 000 € pour, par exemple, une maison meublé en location à l’année. Pour les gîtes et autres locations en lien avec le tourisme, ces recettes ne doivent pas être supérieures à 176 000 €. Ce régime fiscal pour location meublée permet de bénéficier d’un abattement de 50 % sur vos revenus suite à cette location. 

Toutefois, le régime réel prend en compte les charges engagées, contrairement au régime micro BIC. Ainsi, avec ces charges, vous saurez comment sont déterminées vos recettes imposées.

Respecter certaines normes pour proposer ce logement à la location

Lorsque vous avez déclaré votre logement meublé en location pour accueillir un nouveau locataire, vous devez répondre à certaines normes pour proposer ce logement LMNP.

Parmi la mise aux normes, n’hésitez pas à vous référer à la liste légale des objets qui doivent être disponibles pour le locataire suite à la signature de ce bail. Parmi les éléments indispensables, il est nécessaire de prévoir une cuisine équipée, un lit pour chaque chambre, une table, des ustensiles de cuisine, etc.

Lorsqu’un loueur se lance dans ce genre de projet immobilier locatif, il faut que le futur locataire puisse se nourrir, cuisiner et se reposer à son aise. Enfin, parmi les normes à respecter, il faut que le loueur gère l’entretien courant de la location et il faut être assuré pour prévenir certains risques. 

Quelles sont les tâches du loueur de meublé ?

Trouver le locataire idéal pour ce projet de location meublée

À Paris ou ailleurs, il est primordial de trouver des locataires qui vous garantiront un paiement de loyer chaque mois. Ainsi, pour rechercher et trouver les locataires qui vous garantiront des revenus LMNP, veuillez cibler une catégorie de locataire.

Par exemple, vous pouvez vous tourner vers une résidence étudiante pour proposer votre investissement à un étudiant ou vers une résidence de service pour un potentiel retraité. Puis, l’équipement du logement en résidence ou non doit être adapté à ce futur locataire. De cette façon, vous allez pouvoir trouver rapidement un locataire pour signer le bail de votre LMNP.

Pour terminer, selon la loi, il sera important de déclarer ce bien LMNP auprès des impôts. Pour ce faire, il est nécessaire de déclarer vos revenus issus du loyer en faisant une déclaration complémentaire à votre déclaration de revenus.

Catégories de l'article :
Immobilier