close

Comment se garer dans une chaussée montante

La conduite ne se résume pas à rouler en ligne droite sur un axe routier. C’est un ensemble de bonnes pratiques qui assure la sécurité du conducteur, du véhicule et des tiers. Ainsi, la conduite inclut le bon stationnement et celui-ci peut avoir lieu à divers endroits, dont les zones à pente. Il est donc important de savoir se garer aussi bien dans une descente que sur une montée. Les réflexes à développer pour réussir ce genre de stationnement en toute sécurité sont bien simples.

Entrer dans la file avec précaution

Il y a certainement une file dans laquelle vous voulez vous garer. Sur une chaussée, elle est souvent parallèle au trottoir. Le code de la route exige des normes de stationnement, selon lesquelles le véhicule devra être assez proche du trottoir. Ceci a pour but d’éviter des accrochages avec d’autres voitures en circulation. Ainsi, lorsque vous vous garez sur une montée, vous devez laisser un espace conséquent pour recevoir une voiture entière. C’est grâce à ce vide que vous allez pouvoir faire la manœuvre afin de serrer le plus possible le trottoir. Pendant que vous y êtes, vérifiez qu’il n’y a aucun autre véhicule qui arrive derrière vous.

A voir aussi : Astuces pour trouver le bon mandataire auto

Il est connu qu’en toutes circonstances, tout stationnement doit tenir compte d’une distance raisonnable. Sur une montée, cette règle est aussi valable. L’espacement à respecter est surtout celui qu’il y a entre votre voiture et celle qui sera garée après vous. Tout en vous garant, faites attention aux moindres détails. En effet, en fonction de la manière dont vous vous rangez, vous sortirez plus facilement ou non de la file.

Savoir positionner vos roues de voiture

Une fois que vous avez intégré la file, la phase suivante n’est pas moins importante. Il s’agit de faire tourner les roues de la voiture pour une meilleure sécurité. Sur une montée, vous devrez alors braquer le volant de sorte à retourner les roues vers la circulation routière. C’est la technique à adopter lorsqu’on se gare dans une chaussée montante avec trottoir. Dans le cas contraire (absence de trottoir), les roues devront plutôt être tournées dans le sens opposé. En termes clairs, lorsque la chaussée montante est sans accotement, braquez le volant vers le bord de la route. De cette manière, en cas de déviance, votre voiture se dirigera vers l’espace libre plutôt que sur la route.

A lire également : Comment fonctionne le système Isofix ?

Au-delà de l’épreuve théorique générale, pour braquer le volant et faire tourner les roues, vous devez appuyer sur la pédale de frein. Ensuite, vous faites un tour complet du volant dans le même sens que celui dans lequel vous désirez faire pivoter les pneus. Cette manœuvre contribue à éviter de grands dommages en cas de défaillance du système de freinage. Par ailleurs, vous ne devez pas attendre que le véhicule soit totalement à l’arrêt avant de tourner le volant. Cela vous rendra la tâche beaucoup plus difficile que si le moteur tournait encore. En plus, en procédant ainsi, vous risquez d’endommager vos pneus à la longue.

Se servir du système de freinage

Maintenant que votre voiture est complètement installée, vous devez actionner le dispositif de freinage. Il s’agit du frein à main de votre véhicule. Le réflexe de s’en servir doit être développé lorsqu’on est en train de passer le code, mais peu sont ceux qui s’en servent réellement. Sachez que dans une chaussée montante, le frein à main est indispensable pour rassurer l’immobilité complète de l’automobile. C’est donc une bonne raison pour que vous vous assuriez que le système est toujours en état de fonctionnement. De plus, rouler avec une voiture possédant un système de freinage défectueux fait partie des infractions punies par la loi. Par conséquent, vous ne devrez pas négliger l’entretien de votre frein.

Si votre système est en bon état, lorsque vous avez achevé toute manœuvre, appuyez sur le frein à main. À partir de ce moment, vous pouvez éteindre le moteur. Une fois que vous l’avez fait, mettez votre véhicule en position de stationnement ou en première vitesse. S’il s’agit d’une voiture à boîte automatique, c’est au point P qu’il faudra mettre la manivelle de vitesse. Par contre, si vous avez affaire à un véhicule à transmission manuelle, passez la première vitesse. Maintenant, descendez de l’automobile, tout en jetant un œil pour vérifier si vous avez bien respecté les consignes.

Renforcer la sécurité si nécessaire

Si après toutes les mesures précédentes, vous jugez que le stationnement n’est pas sûr, usez alors des cales. Que ce soit le système de freinage ou le niveau de la montée qui vous inquiète, une cale comblera sûrement vos attentes.

Pour vous en servir, il faut l’avoir acheté au préalable. Sur le marché, il existe des modèles en bois ou en métal selon votre préférence. Dans une chaussée montante, les cales seront positionnées à l’arrière des pneus. Il est important de veiller à bien les stabiliser en dessous des roues. Si elles sont mal placées, elles ne seront point utiles en cas d’incident. L’objectif est de rendre la marche arrière difficile, voire impossible, dans le cas où le frein ne tiendra plus. Toutefois, il faudra faire attention à retirer tous les obstacles au moment du départ.

Voilà en quelques lignes les étapes pour se garer dans une chaussée montante.