close

Quelle moto pour faire le tour du monde ?

Flickr CC

A voir aussi : Où voyager avec un enfant de 4 ans ?

J’ écris cet article comme un Post-it ; notes glanées petit à petit, avec des idées dans un coin de ma tête impossible à réaliser tout de suite mais, qui sait, dans quelques années…

1 — Une marque japonaise que vous choisirez

Oui, je sais que BMW est bonne, fiable, confortable et facilement réparable. Sauf qu’il semblerait que les pièces de rechange japonaises sont moins chères et, surtout, beaucoup facilement trouvables sur la route.

A lire aussi : Comment une femme enceinte doit elle se comporter ?

Pour avoir une petite idée des motos les plus populaires, voici le résultat d’une enquête sur les motos les plus populaires pour un tour de moto autour du monde :

BMW

1 — 100 GS 2 — 1150 3 — 650 Funduro 4 — 1100 GS 5 — 80 GS

HONDA

1 — Africa Twin 2 — Transalp 3 — Dominator 650 4 — S-Wing (sérieux ?) 5 — XR650L

Yamaha

1 — XT600E 2 — La gamme Tenere 3 — XT500 4 — XT660

2 — Pneus que vous n’oublierez pas

Les crevaisons = le pétrin le plus fréquent lors d’une tournée à moto du monde, en particulier sur la roue arrière. Il est donc essentiel de les avoir en stock — ou de connaître Tirendo.fr pour commander en ligne et être livrés partout dans le monde (plus d’informations ici).

3 — En France votre moto vous achetez — et un carnet ATA vous aurez

Lors de mon voyage en Argentine, j’ai été tenté d’acheter une moto sur place afin de voyager librement par la suite. J’ai abandonné l’idée ; parce que le passage des frontières aurait été très, très compliqué pour des raisons d’assurance, de papier, de permis… Bref, le bordel. Acheter une moto en France et voyager avec et/ou la faire envoyer est la solution la plus simple.

Qu’ est-ce qu’un ordinateur portable ATA ?

« Un véritable passeport pour les véhicules ou les marchandises qui doivent rester temporairement à l’étranger, le carnet de passage des douanes ATA minimise les formalités douanières et exonère le paiement des droits et taxes normalement exigibles à l’entrée dans le pays de destination ou de transit. »

Il est obtenu à partir des CCI.

4 — Des milliers de kilomètres en France

La plupart des victimes d’accidents pendant les voyages à moto sont des motards inexpérimentés, qui croyaient qu’ils peuvent acquérir de l’expérience directement sur les routes du monde, déchiré, casque romantique et venteux.

Erreur. Non seulement l’entraînement moto est excellent en France (et nous permet donc d’acquérir de précieux réflexes de sécurité et discipline de conduite que la formation sur le travail ne fournit pas) mais, surtout, être en mesure de faire ses premiers milliers de kilomètres dans un pays où la conduite est assez bien réglementée le rend possible d’être à l’aise doucement, sans la pression de l’inexistence de la réglementation de la circulation — ce qui est le lot de nombreux pays.

5 — Leçons mécaniques que vous prendrez

Sortir d’une moto, c’est romantique. Et c’est suicidaire — surtout quand on n’a aucune idée de la mécanique de base et de la réparation — changer un pneu, inspecter la courroie, changer un frein, drainer… Il ne s’agit pas d’être mécanicien professionnel — vous trouvez souvent des garages — mais de pouvoir, en cas de panne au milieu de nulle part, relancer sa moto pour lui faire faire les quelques dizaines de kilomètres qui vous sauveront la peau.

6 — Horizons illimités votre bible sera

La Bible de tous les voyageurs en moto : http://www.horizonsunlimited.com/ — où nous trouvons des conseils, de bonnes routes à prendre, des contacts pour l’hébergement et la solidarité entre les motocyclistes, portions à éviter pour ne pas payer bakchiches, histoires de voyage… Bref, un minde d’or.

7 — Vos itinéraires vous

plan Évidemment, il ne s’agit pas de planifier chaque kilomètre du voyage au jour le jour par an à l’avance. Mais, à la veille du départ sur une nouvelle route, à l’entrée d’un nouveau pays, laissant quelqu’un un itinéraire avec les routes que vous avez l’intention de prendre et les mesures que vous pensez prendre, permet, en cas d’accident ou de péin, de commencer des recherches beaucoup plus rapidement et facilement que si vous ne savez pas où vous êtes dans tout un pays.

Il a sauvé la vie de plus d’un motard. Et coûter la peau d’un nombre aussi.

8 — Les motards locaux que vous rencontrerez

Via Horizons Unlimited Regional Forums — une alternative parfaite au Couchsurfing pour rencontrer les habitants, avoir de précieux conseils routiers et profiter de la solidarité légendaire manifestée par les amis de moto.

http://www.horizonsunlimited.com/hubb/regional-forums/

9 — À chaque frontière, une nouvelle assurance que vous souscrirez

Non L’assurance française de vous couvrira le vélo. La durée maximale d’un séjour à l’étranger avec une moto est de 3 mois — et vous devez indiquer une date de retour. En outre, cette formule est limitée aux pays de la carte verte (voir Code des assurances).

La solution alternative est donc de souscrire un contrat d’assurance à la frontière des pays traversés — il suffit de demander.

10 — Si vous deux allez, deux motos vous prendrez

C’ est un point de vue, qui n’est que le mien. Mais, bien que l’idée de conduire une moto avec une jolie fille derrière moi ne me déplaît pas, la réalité du terrain, de l’avis des motards qui ont essayé l’expérience, est plutôt désagréable. D’une part, l’ennui du passager, l’inconfort et le sentiment de « Je suis fatigué d’être toujours celui qui conduit et ne jamais se laisser conduire ». Et puis, le manque de liberté, l’interdépendance, l’impossibilité de demander de l’aide en cas d’accident de un… Je ne vois que des inconvénients — sans parler du plaisir que le passager se priverait.